top of page

Mon 1er est maire à Moyenmoutier. Son adjointe très couvée je suis mon 2e. Mon 3e dirige la Maternelle du Centre. Mon 4e est fille de mon 2e. Mon tout est de la tambouille locale.

Aidez-nous, s'il vous plaît, à trouver les mots justes !


Sera-ce Impudence ? Obscénité, effronterie insolente, audace cynique, indigne, choquante.

Ou bien Privilège ? Droit, avantage particulier accordé à un individu ou à une collectivité en dehors de la loi commune.

Ou alors Ingénuité ? Sincérité naïve.

Peut-être préféreriez-vous l'un de leurs approchants ?


Pour le premier : aplomb, arrogance, front, hardiesse, impertinence, indécence, témérité, culot, toupet, outrecuidance.

Pour le deuxième : prérogative, apanage, faveur, passe-droit.

Pour le dernier : candeur, ignorance, inexpérience, innocence, pureté, franchise, naturel, simplicité.

Vous réclamez un joker ?


Vous avez droit à celui de Maladresse, manque d'habileté ou de tact, action maladroite.

Étoffons-en la description par sa suite rapprochée : gaucherie, lourdeur, balourdise, erreur, bêtise, bévue, étourderie, faute, faux-pas, impair, imprudence, boulette, bourde, gaffe.

Diantre ! De quoi, vous demandez-vous, essayent-ils de nous parler ?


Eh bien ! du Médianimonastérien et de son numéro 43 daté de ce mois de mai, devant la page 3 duquel nous sommes longtemps restés pensifs.

Directrice de l'EHPAD ou policier municipal, responsable des Restos du Coeur ou président du Club Vosgien, elle nous présente "de nouveaux visages à Moyenmoutier" dont, tout en bas, celui de Carol'Ann Schira-Crépet, fille aînée de...Katia Schira-Crépet, quatrième adjointe de Jean Hirli, en charge de la vie scolaire et périscolaire, de la jeunesse, des élections, de l'état civil, de la vie des hameaux, des affaires sociales et du CCAS*.

Bref, même en zappant sa vibrionesque vie associative, un CDD* à temps plein, possiblement reconductible en 2026 (prochaines municipales) avec, l'on s'en doute, promotion à la clé et peut-être même bien davantage...Mais, arrêtons là, ce n'est que pure spéculation !

*CCAS : Centre Communal d'Action Sociale

*CDD : Contrat à Durée Déterminée

De Carol'Ann Schira-Crépet dont, via le CMJ*, le frère Jarod et la soeur Ninon nous sont connus, le trombinoscope municipal nous apprend :

  1. "[(qu'elle) a été embauchée par la Ville de Moyenmoutier le 12 mars 2024 en tant qu'Agent Territorial Spécialisé des Écoles Maternelles (ATSEM)]" ,

  2. "[qu') elle travaille à l'école maternelle du Centre (...)" où, âgée de 28 ans, "elle était très attendue par Madame Pitois, directrice de l'établissement, ravie de ce renfort de qualité au sein de son équipe".

Signalons qu'avant d'épouser la cause de Jean Hirli, Katia Schira-Crépet fut ATSEM elle aussi, et que mère et fille se côtoient à La Bégoncelloise, l'une trésorière, l'autre secrétaire adjointe.

*CMJ : Conseil Municipal des Jeunes

La situation de l'ATSEM est particulière : son employeur est la commune, mais il travaille sous l'autorité du directeur ou de la directrice de l'école maternelle. Il est d'ailleurs nommé par le maire, après avis préalable du directeur/directrice.

Indécence ? Oui ! Maladresse majuscule ? Et comment !

Par quels autres termes qualifier cette ragougnasse à quatre, offerte avec une telle impudeur au su de tous nos concitoyens, parmi lesquels, évidemment, des demandeurs d'emploi de longue durée, risquant ainsi d'ajouter du dégoût à leur désespérance ?

Étaient-ils ces demandeurs au café emploi organisé, le 18 avril dernier, à l'intention de celles et ceux qui - tant pis pour eux ! - ne sont pas du sérail et ne peuvent donc prétendre aux "petits arrangements entre amis" ?

↦ Ce même café emploi qualifié de "beau succés" (cf. page 11), ce qui, a contrario, authentifie l'échec de la municipalité dans sa lutte contre le chômage...

Nous serions de mauvaise foi ? Exagérerions ?

Alors, cliquons sur le lien ci-dessous qui, très vite, nous apprendra que le classement national de notre commune pour son taux de chômage était "très mauvais" en 2023.

Plus ou moins bruyamment, nous savons des villes où les élus d'opposition ou autres demanderaient au premier magistrat de se justifier, dans le même temps que des toussotements mal réprimés se feraient entendre dans les rangs de sa majorité.

Au fait, vous souvenez-vous de la bannière sous laquelle se dressait martialement, en mars 2020, la liste concurrente à Jean Hirli ?

Réponse : VOS IDÉES D'AUJOURD'HUI SERONT NOS PROJETS DE DEMAIN !

Qu'est-elle devenue ? Dans l'indifférence générale, éparpillée "par petits bouts, façon puzzle", [film : Les Tontons flingueurs, (1963)] hormis mesdames Vely-Simon et Meyer, ses représentantes au Conseil municipal.

Lors de la prochaine convocation, y feront-elles entendre leurs voix ? D'autres s'y joindront-elles ?

 

LA SEMAINE PROCHAINE , VENDREDI 24 MAI :

ENCORE UN REPAS DE FAMILLE !


 

Comments


bottom of page